Les fêtes du mois

Retrouvez chaque mois le descriptif des fêtes religieuses.

NOVEMBRE 2017

 

 LE 1ER : TOUSSAINT (la célébration de tous les saints)

Tout chrétien peut être un saint mais les apôtres, les évangélistes, les docteurs de la foi, les martyres sont devenus saints par béatification ou canonisation. On va fleurir les tombes. Car c’est, par extension la fête de tous ceux que Dieu a accueillis auprès de lui. La fête de tous les saints semble liée, historiquement, à la dédicace de l’ancien temple romain du Panthéon (pour tous les dieux en grec) par Boniface IV au début du VIIe siècle, consacré d’abord à Marie et à tous les martyrs, auxquels on ajouta plus tard les confesseurs. Cette fête de tous les saints fut fixée en 835, au 1er novembre.

 

√ LE 2 : DÉFUNTS

L’Eglise catholique met ce jour tous les défunts au cœur de sa prière. L’homme a une dimension éternelle, la mort n’étant qu’une fin de sa dimension physique, provoquée par la présence du mal en lui. Dieu assure d’une nouvelle vie sans souffrances, sans maladies et sans mort. Avec la résurrection de Jésus au coeur de leur croyance, les chrétiens croient à la résurrection des corps. Mais la destinée du chrétien après sa mort dépend de la vie qu’il a menée. Ceux qui auront fait le choix de rester dans le mal toute leur vie et d’ignorer la parole de Jésus, seront séparés éternellement de Dieu et de son amour. Un jugement divin châtiera les pêcheurs par le vide éternel autrement appelé l’enfer et offrira la vie éternelle à ceux qui se trouvent dans l’amour de Dieu.

 

 LE 26 : AVENT (avant noël)

Ce dimanche marque le début de l’attente de l’avènement de Jésus-Christ. C’est l’espérance du royaume et le moment où l’on se met en condition pour recevoir Jésus-Christ. C’est une période d’abstinence dans le rite oriental mais de réjouissance en Occident qui fait dire à Teilhard de Chardin : « Chrétiens chargés de garder toujours vivante sur terre la flamme du désir, qu’avons-nous fait de l’attente du Seigneur ! ».